Le manque de toi est une torture, même si on n’est pas séparé longtemps.
Ça commence dès les premières secondes, et ça va en s’intensifiant.
J’ai l’impression que c’est de plus en plus difficile à supporter.
Quand on est ensemble, le temps passe à une vitesse affolante.
Alors que lorsque je suis sans toi le temps semble stagner.
Chaque seconde se fait longue, lourde et « blessante ».
Je t’aime peut-être trop… Peut-être que mes sentiments sont trop « purs ».
Être séparée de toi se fait, chaque fois, un peu plus dur.

© Amy Softpaws

Poème extrait de mon livre “L’amour et le manque : Deux sentiments étroitement liés”